Kléber Rossillon

Préserver – valoriser – faire admirer le patrimoine

Le mot du fondateurNous contacter

Kléber Rossillon

Le mot du fondateur

Raconter l’histoire d’un lieu, d’un objet, d’une plante, d’une œuvre d’art. Les préserver, en faire admirer la beauté, susciter l’amusement. Faire ainsi rayonner les sites qui nous sont confiés par des institutions et des collectivités, en y attirant le plus possible de visiteurs. Les gérer au plus juste, pour limiter la charge du propriétaire, et si possible dégager des ressources pour leur conservation.

C’est la mission de la société que j’ai créée il y a plus de vingt ans. Elle porte mon nom, ainsi que les artisans du patrimoine arborent le leur sur leur camionnette. L’intervention est toujours sur-mesure, le nom n’a pas vocation à être connu, seul le résultat doit durer.

Cette société a grandi. Nous sommes plus de deux cents, pour accueillir chaque année dans onze lieux plus d’un million et demi de visiteurs de tous âges et de toutes origines.

En 2017, elle a pris un nouvel essor avec l’arrivée à sa tête de ma fille Geneviève Rossillon.
Je reste parmi les équipes qu’elle dirige. Tous, nous aimons les lieux qui nous sont confiés et nous nous engageons à les servir.

Kléber Rossillon—————-

Notre savoir-faire

Une gestion globale de sites culturels et touristiques

  • Programme de sauvegarde et de restauration

    .

  • Mise en valeur des espaces extérieurs

    .

  • Conception et réalisation de muséographies

    .

  • Création d’animations, d’évènements et de programmes pédagogiques

    .

  • Production et organisation d’expositions

    .

  • Déploiement d’une politique de commercialisation et de marketing

    .

  • Création de services adaptés et respectueux des lieux (boutiques…)

    .

Notre société

1,6 million de visiteurs sur 11 sites

Créée en 1995 avec l’ouverture au public des jardins de Marqueyssac, notre société gère actuellement onze sites patrimoniaux et touristiques en France. Châteaux, musée, mémorial, train historique, vélorail, jardins, réplique de grotte préhistorique, ce patrimoine est exploité avec la même volonté de préservation et de valorisation, mais aussi de développement de notoriété et de fréquentation.

L’ouverture au public de chacun de ces sites a entièrement été conçue ou renouvelée, conjuguant un respect de l’histoire des lieux et une connaissance des publics à un contexte culturel et économique.

1

Château de Castelnaud
(220 000 visiteurs par an)
Dordogne

2

Jardins de Marqueyssac
(200 000 visiteurs par an)
Dordogne

3

Château de Langeais
(100 000 visiteurs par an)
Indre-et-Loire

4

Vélorail des gorges du Doux
(50 000 visiteurs par an)
Ardèche

5

Train de l’Ardèche
(100 000 visiteurs par an)
Ardèche

6

Musée de Montmartre – jardins Renoir
(150 000 visiteurs par an)
Paris

7

Grotte Chauvet 2
(350 000 visiteurs par an)
Ardèche

8

Château de Murol
(135 000 visiteurs par an)
Puy-de-Dôme

9

Domaine de Suscinio
(130 000 visiteurs par an)
Morbihan

10

Mémorial de Waterloo 1815
(170 000 visiteurs par an)
Wallonie – Belgique

11

Tour de Crest
(40 000 visiteurs par an)
Drôme